Blog Moto, essais équipement moto et motard

Shark Evo One : Un bon casque modulable

Découvert en Novembre 2015 lors du salon de l’EICMA, nous sommes heureux de retrouver aujourd’hui ce casque Shark Evo one qui promet de nous offrir quelques satisfactions. Afin de réaliser un test complet nous avons enfilé ce casque et roulé tout le week-end pour y trouver chaque petit détail positif et négatif.
A première vue, ce casque Shark Evo one offre un design assez sportif très plaisant pour un modulable. Il nous réserve de belles surprises avec tout un tas de nouvelles innovations et un système d’ouverture « auto-up/auto-Down » super efficace. Avant de prendre la route nous avons observé calmement le casque afin de faire un point sur tout le mécanisme d’ouverture mais aussi sur l’installation du pinlock, le démontage de l’écran ainsi que l’ouverture des aérations.

shark-evo-one-essais

Evo One : Un très bon casque intégral

A peine le carton ouvert on se doutait que ce casque ferait un excellent intégral avec un maintien parfait. Une fois fermé ce casque a tout d’un intégral, le confort est au rendez vous, l’insonorisation aussi et surtout la sécurité.
Une fois l’Evo One mis, votre tête se cale très très bien contre les mousses ultra confortables qui épousent au mieux votre visage pour un meilleur confort de route. Au début on ressemble légèrement à un hamster mais cet effet se dissipe assez vite. Ce type de confort fait de ce casque un excellent compagnon de voyage, même si son poids fait encore un peu des siennes. Les modèles précédents avaient déjà ce problème de poids trop important pour un casque, sur ce casque Shark a essayé d’améliorer ça mais on est encore sur un modèle plus lourd que ses plus grands concurrents. Il est annoncé à 1650 grammes en taille M… il faut donc compter +/- 50 grammes en plus pour un taille de coque plus grande… Mais bon si nous faisons abstraction de ce poids, on remarque que ce Shark Evo One est super bien équilibré, peu importe le mode choisi. Une fois la mentonnière placée sur l’arrière du casque, le Shark Evo One reste très bien en place et la tête ne bascule pas vers l’arrière.
Pour ce qui est de l’isolation phonique nous sommes en présence d’un très bon casque. Certes on atteint pas encore la qualité sonore d’un Schuberth mais c’est tout de même pas mal. On peut vous assurer que vous n’aurez pas à investir dans des boules Quies.
On ne retrouve aucune fuite d’air au niveau de la mentonnière et sur les bords de l’écran. Passé les 60 km/h il vaut mieux déplier la bavette interne afin d’éviter les remous. Cette bavette se déplie facilement avec des gants été, mais lorsque l’on passe à des gants un peu plus épais il devient difficile de l’utiliser.
En mode intégral, ce casque offre un aérodynamisme impressionnant puisque aucun remou n’est à signaler même à très haute vitesse ! Pour ce qui est de la visibilité, ce casque n’offre qu’une légère zone de visibilité. En latéralité nous somme sur un écran offrant seulement 170° de champ et vision et simplement 20° vers le bas. C’est assez peu surtout que certaines motos proposent un compteur assez bas, il faut forcément baisser la tête !
Pour ce qui est du confort, on y retrouve un système Easy fit pour y insérer vos lunettes sans les tordre ni vous blesser. Un écran solaire amovible vient aussi se loger dans ce casque modulable afin de vous faire profiter d’un meilleur confort de visibilité. L’écran très très bien, afin de vous protéger comme il faut même l’hiver lorsque le soleil est bas. Mais l’hiver vous en fera voir d’autre, l’écran reprend toute la buée que vous pouvez créer avec votre bouche. Le temps d’un feu rouge suffit pour rendre inutilisable cet écran solaire.

evo_one_blank

Aération moyenne

Au niveau de l’aération on retrouve des ouvertures un petit peu partout comme sur un véritable casque intégral. Le plus gros « soucis » que l’on a retrouvé est l’aération supérieure trop faible. A haute vitesse on ne différencie pas le mode ouvert et le mode fermé. C’est un point qu’il faudra absolument revoir sur ce casque…
Au niveau de la mentonnière on retrouve une ouverture à double choix avec un mode aération de la bouche et un mode désembuage. Une simple pression avec le doigts permet de changer le mode d’aération. Sur le dessus nous avons deux entrées d’air très jolies mais malheureusement pas du tout efficaces. Sur l’arrière nous avons seulement des petites sorties sur la partie basse du casque, pas de réel ouverture efficace pour une sortie d’air chaud.

shark-evo-one-krono-avis

Transformation à revoir

En ce qui concerne la transformation du casque Shark Evo one le système présenté est très efficace dans un sens mais beaucoup moins dans l’autre. Lorsque l’on passe du mode intégral au mode Jet, il suffit de lever à une main la mentonnière et laisse faire le reste. C’est le système auto-up/auto-down qui permet cette transformation rapide et efficace. L’écran se relève automatiquement et se bloque sur le dessus du casque juste avant de laisser passer la mentonnière qui vient se loger sur l’arrière du casque et se ranger tranquillement afin de bien se bloquer. Avant de relever la mentonnière il faut absolument replier la bavette anti-remous amovible afin de ne pas rayer votre écran.
Pour refermer le casque c’est beaucoup plus compliqué. Il est obligatoire d’utiliser vos deux mains sinon la mentonnière se bloque et il est impossible de la rabaisser. C’est un petit détail assez important puisqu’il faut absolument attendre d’être à l’arrêt pour passer d’un mode à l’autre.
Il ne faut absolument pas toucher l’écran lors de la transformation, le mécanisme de l’Evo One est conçu de telle façon que le changement prend en compte le déplacement de l’écran en fonction de la mentonnière.

evo-one-test-avis

Shark Evo One : La conclusion..

Nous sommes en présence d’un casque modulable très sympathique avec des atouts importants qui font de ce casque un sérieux concurrent dans les rayons de modulables. Son système d’ouverture est assez pratique, mais lorsqu’il faut replier la mentonnière cela devient plus compliqué.
En terme de confort ce casque Shark est une vrai perle, des mousses généreuses qui vous garderont au chaud lors de votre trajet. Ce qui nous a le plus gêné lors du test est l’aération assez  médiocre qui ne rafraîchit que très peu la tête.
Au niveau du poids nous sommes en présence d’un casque un peu lourd mais très bien équilibré, votre tête reste droite peu importe l’utilisation. Il reste parfaitement en place même si vous êtes à très haute vitesse, aucun remou n’est à déclaré.
Pour ce qui est de l’installation du Pinlock, l’écran est extrêmement dur et donc très difficile à manier. Il faut établir une véritable stratégie pour l’installer dans abîmer l’écran. Personnellement j’ai une petit technique qui consiste à faire entrer un des côtés en premier puis de plier un petit peu le pinlock afin de le faire entrer sur le pin d’accroche afin d’appuyer pour le placer correctement à sa place.
Nous retenons donc en positif pour ce casque moto Shark Evo one, un confort exemplaire, un niveau sonore maîtrisé et un vrai bon mode jet.
En négatif… une ventilation supérieur inutile, une manipulation de la mentonnière trop difficile au retour et une installation du Pinlock mal pensée.

View Comments

There are currently no comments.


Next Post